Camping en Islande : comment s’y prendre ?

Camper pendant les vacances dans la grande île de l’Islande est un rêve facile à réaliser. Il suffit de suivre les règles du pays et de ne pas heurter l’environnement et vous camperez en toute tranquillité. Comment s’y prendre alors pour réussir un campement dans l’île ? Quelles sont les règles à suivre ?

Quand partir faire du camping en Islande ?

Si vous prévoyez de faire du camping en Islande au moindre tarif, le camping est la meilleure solution. Non seulement vous pouvez profiter du pays et des paysages y afférents, mais vous pouvez aussi y passer les meilleures des vacances. Sachez cependant qu’il faut attendre l’été pour camper dans ce pays par faute de météo. Cette règle régit toute pratique de camping dans le pays, si vous venez donc vers une autre saison, vous risquez de partir bredouille. La saison commence vers le mois de juin et se termine vers le mois d’août et d’autres commencent un peu plus tôt en mai. Tout dépend du lieu où vous voulez camper, mais le mieux est de s’informer à l’avance pour éviter toutes formes de mésaventures.

Comment s’y prendre pour réussir votre camping dans les grands espaces islandais ?

Les grands espaces islandais sont riches en sites naturels protégés, il est donc important de suivre des règles pour respecter l’environnement du pays. L’emplacement de votre caravane, de votre tente ou de votre mobil-home doit donc suivre des règles strictes. Vous ne pouvez donc pas vous garer n’importe où, mais seulement dans les zones de campings. Comme il existe déjà des zones et des emplacements réservés pour faire du camping, il suffit de les trouver. Mais si vous n’avez aucune information sur ces différents emplacements, il vous suffit de consulter le site de l’office du tourisme. Vous verrez ainsi les centaines d’endroits idéals pour un camping en Islande tout en respectant l’environnement de l’île.

Les différentes sortes de campings en Islande avec ces tarifs

Il existe deux sortes de zones pour faire du camping en Islande, à savoir : les campings municipaux gratuits et les campings privés non gratuits. Il se peut alors que vous campez dans un endroit gratuit ou dans un endroit non gratuit. Tout dépend de votre emplacement et de votre lieu de fréquentation sur l’île. Si vous passez sur un emplacement gratuit, vous ne paierez rien et vous pouvez y rester autant de temps que vous voulez. Par contre, si vous campez dans un endroit privé, il est obligatoire de payer les nuits que vous y passez en fonction du tarif présent sur les lieux. Cela peut varier d’un endroit à l’autre, donc les tarifs ne sont pas fixes. Il vous suffit alors de trouver les meilleurs emplacements et les meilleurs tarifs pour passer de bonnes vacances en famille.

Dois-je payer une caution une fois au camping ?
Camping : où partir au mois de septembre ?